ANC ENTRETIEN

 

       RÈGLEMENT       

 

ENTRETIEN

Pour maintenir votre système d’assainissement non collectif en bon état de fonctionnement et ainsi augmenter sa durée de vie, un entretien régulier est nécessaire.

Il est donc indispensable de laisser tous les tampons de visite de votre installation accessibles.
 
La vidange de la fosse toutes eaux / septique
Surveiller et entretenir sa fosse, c’est :
-      assurer son bon fonctionnement : si la quantité de boues est trop importante, le volume utile de la fosse devient trop faible pour permettre aux matières en suspension de décanter,
-      prévenir les risques de colmatage des canalisations et drains situés en aval,
-      éviter que les boues des fosses, très chargées en bactéries, virus et autres substances nocives pour la santé et pour l’environnement ne se retrouvent dans les eaux souterraines, les fossés ou cours d’eau.
La périodicité de vidange d’une fosse doit être adaptée à la hauteur de boues, qui ne doit pas dépasser 50% du volume utile de la fosse.
Seule une mesure du niveau de boues dans la fosse vous permettra de réaliser votre vidange au bon moment. Ce niveau peut être mesuré approximativement au moyen d’une tige implantée verticalement dans l’ouvrage.
La vidange doit impérativement être réalisée par une entreprise agréée. L’entreprise doit vous fournir un justificatif de vidange à conserver : ce document vous sera demandé par le SPANC à l’occasion du prochain contrôle.
Après la vidange, n’oubliez pas de remettre votre fosse en eau !
 
L’entretien du bac à graisses
Pour éviter le colmatage des canalisations et ouvrages situés en aval, le bac à graisses doit être nettoyé régulièrement (2 à 3 fois par an) en enlevant les graisses et flottants formés en surface.
Les graisses retirées doivent être égouttées avant de les évacuer aux ordures ménagères dans un sac étanche et résistant.
Lorsque la couche de graisse est trop importante, il faut procéder à la vidange de l’ouvrage.
Lors de la vidange de la fosse, le bac sera intégralement vidangé et nettoyé à l’eau claire.
 
L’entretien du préfiltre
Placé en sortie de fosse, le préfiltre permet de retenir les matières en suspension et d’éviter le colmatage du système de traitement.
Il doit être nettoyé au minimum 2 fois par an en retirant le filtre et/ou les matériaux filtrants (pouzzolane, cassette, ellipse) et en les nettoyant au jet d’eau.
 
  
L’entretien du poste de relevage
Lorsque votre filière d’assainissement comporte une pompe de relevage (avant la fosse, avant ou après le traitement) il est conseillé de contrôler fréquemment son état (2 à 3 fois par an en moyenne) :
-     vérifier son fonctionnement en l’enclenchant manuellement, pour éviter tout risque de débordement ;
-     s’assurer que le flotteur de la pompe n’est pas coincé ;
-     nettoyer à l’aide d’un jet d’eau claire les parois du poste, les flotteurs et la pompe,
-     procéder à la vidange du poste en même temps que la fosse.
Vous devez également vous référer aux consignes données par le fabricant.
 
Attention : pour les postes installés en sortie de filtre drainé, la pompe doit rester alimentée, même en cas d’absence prolongée, afin d’éviter la remontée d’eau dans le filtre.
 
 
La vérification des regards de traitement
Le regard de répartition : il permet de répartir les eaux prétraitées dans le système de traitement.
-      Vérifier l’écoulement et la bonne distribution des eaux vers les drains.
-      Enlever régulièrement les matières qui peuvent s’y déposer (en prenant soin de ne pas les introduire dans le système de traitement) et le nettoyer.
 
Le regard de bouclage : il permet de s’assurer de la bonne infiltration des eaux dans le sol. La présence prolongée d’eau dans ce regard est signe d’un dysfonctionnement : contacter le SPANC.
 
Le regard de collecte : il permet d’évacuer les eaux traitées vers le lieu de rejet.
Vous devez vérifier que les eaux sont claires et s’écoulent correctement.
 
L’évacuation
Lorsque votre filière d’assainissement non collectif a une évacuation vers un fossé, veiller à ce que la canalisation de rejet ne soit pas obstruée par d’éventuelles feuilles ou branches, et à ce que le niveau d’eau dans le fossé ne soit pas trop haut.
 
Les filières agréées 
La fréquence d’entretien (notamment les vidanges) est très variable d’une filière à l’autre : de plusieurs fois par an à une fois tous les 4 ans ou plus. Vous devez vous reporter aux guides d’utilisation fournis par les fabricants.
Dans tous les cas, des inspections visuelles sont au minimum nécessaires pour le suivi de votre installation. Il est donc important de comprendre son principe de fonctionnement et de se familiariser avec les composants de la filière.
La fréquence de vidange est directement liée au volume dédié au stockage des boues (comme pour une filière traditionnelle) : pour certains dispositifs agréés, la hauteur maximale de boues a été fixée à 30% du volume utile de stockage.
Cette information relative à la hauteur de boues est précisée dans les avis relatifs aux agréments des dispositifs de traitement (disponible sur le site Internet du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie).
Certains fabricants proposent des contrats annuels de suivi et d’entretien.